400 jours - Van's - Malaisie (1 sur 1)

Malaisie et Singapour : la grande famille Brompton ! (ou comment nous étions des superstars)

Grâce à la grande famille que constitue la communauté Brompton entre la Malaisie et Singapour, nous avons rencontré plus de nouvelles personnes en quelques semaines que jusqu’alors, à 200 jours de voyage !

Dès notre premier jour en Malaisie, à Alor Setar, notre ami Goh nous a emmenés visiter la célèbre Mosquée de la ville, une des 10 plus belles au monde. Il nous a aussi accompagné jusqu’à Penang où grâce à warmshowers.org, nous avons rencontré l’incroyable famille de Sherilyn et Sam qui ont organisé leur maison de manière à ce qu’il y ait toujours de la place pour des voyageurs comme nous ! Il n’y a pas une semaine sans que la famille ait un invité étranger à ses côtés. Sherilyn, maman en or, considère qu’accueillir des voyageurs du monde entier et échanger avec eux est formidable pour l’ouverture au monde de ses enfants Adam et Isabelle (évidemment super sociables et devenus polyglottes et incollables en géographie depuis).

Le lendemain, à l’initiative d’Andy, revendeur Brompton à Penang, nous avions rendez-vous pour un tour de l’île en compagnie de la communauté Brompton de Penang et de Kuala Lumpur. Il y avait également la presse : un journal malaisien et un journal chino-malais. Encore deux jolis articles sur notre voyage ! (le premier en anglais ici et le deuxième ici, pour qui maîtrise le Chinois).

Nous avons ensuite pris la route de la capitale et avons continué l’enchainement de belles rencontres : SeeSee, gérante de la guesthouse où nous nous étions arrêtés pour quelques jours est venue nous livrer un petit déjeuner différent chaque matin, fière de nous faire goûter les spécialités chino-malaises. Elle a aussi organisé un grand barbecue la veille de notre départ pour nous présenter à ses amis ! Quelques jours plus tard, c’est Mr Gee, un petit salon de thé sur la route, qui nous a offert, parce qu’ils nous ont vus dans le journal (on est décidément des stars en Malaisie), des parts et des parts de gâteaux avec notre café !

Nous avons ensuite pris un bus pour les Cameron Highlands, où l’on gagne 1500 m d’altitude et où l’on perd 20 °C. On y cultive ce que l’on ne peut faire pousser à des centaines de kilomètres à la ronde sous des températures tropicales. Et principalement du thé. Les Cameron Highlands c’est un peu aussi le grenier à western food, avec la production intensive de basilic, aneth, romarin, fraises, framboises…

Nos ressortons nos polaires que nous n’avions pas portées depuis la Chine pour attaquer une nuit revigorante en camping ! La redescente a été un moment de pur bonheur sur une route serpentant dans la jungle.

Aux portes de Kuala Lumpur, nous avons été accueillis par Mish, gracieuse maman de deux adorables bouts de chou avec qui nous avons partagé petits déjeuners indiens ou chinois, balades en trickshow, goûters de sortie de l’école et plateaux-télé en famille. Pour nous, si Mish était premier ministre de la Malaisie, il y aurait des fleurs partout, de l’amour et de la musique dans l’air, des cadeaux tous les jours pour tout le monde et plus personne ne serait seul, plus jamais !

Puis enfin, nous avons rejoint Kuala Lumpur où nous avons eu le privilège de rencontrer Siew, voyageuse bromptonienne convaincue qui nous a accueillis chez elle à bras ouverts. C’était une chance et un plaisir immense pour nous de rencontrer Siew et la grande communauté Brompton de Kuala Lumpur et découvrir cette ville verticale à leurs côtés. Nous avons fini cette jolie journée par une visite au magasin Van’s, spécialiste Brompton dans la capitale malaisienne. Et nous avons encore été gâtés ! Mignardises pour nos papilles, accessoires et pièces détachées pour nos vélos : une nouvelle pompe, des rétroviseurs, des patins de frein et chambres à air. Là encore, la presse nous attendait. Nous avons répondu aux questions de deux journalistes qui ont publié par la suite un joli article.

Le lendemain, nos amis Carina, Norman et Evelyn nous ont emmenés visiter les alentours de Kuala Lumpur, perchés, frais et sauvages. Nous avons fini la journée par une halte curieuse à Genting Highlands, station de divertissement – intensif – à 1700m d’altitude. L’accès se fait par un téléphérique vertigineux survolant la jungle dans un calme étourdissant et disparaissant dans les nuages.

Puis nous avons mis le cap sur Singapour. Nous y étions attendus de pied ferme pour le Brompton day annuel : C’est le rassemblement, chaque 1er mai, de tous les amateurs de Brompton d’Asie et plus loin encore ! Au total, nous étions plus de 300 et autant de Bromptons réunis pour un évènement particulièrement convivial !

Singapour c’est une espèce de ville parfaite : propreté exemplaire, nombreux aménagements urbains et jardins publics impeccablement tenus. Automobilistes, cyclistes et piétons sont particulièrement disciplinés. Une perfection qui nous a quand-même interpellés au bout de quelques jours. Quand vous réalisez le montant des amendes pour l’usage du vélo dans un endroit interdit (800€), quand vous apprenez que les chewing gum sont formellement proscrits au sein de l’état pour motif d’arme d’agression capillaire ou quand vous croisez dans la ville des panneaux incitant à la délation… Sans vouloir nous attarder sur le sujet, cela nous a vaguement rappelé quelques scénarios orwelliens.

D’ailleurs, Singapour c’est une « fine city », comme aiment à en plaisanter ses habitants. « Fine city » pouvant se traduire à la fois par « ville des amendes » et « ville où tout va bien ». De la répression mais une ville ordonnée. Nous y sommes.

A Singapour, aux côtés de Ben et Jennifer on a goûté – parmi autres crabes géants ou couteaux de mer aigre-doux aux vermicelles – le « roi des fruits » : le durian ! Ovale et plein de piquants, il peut peser jusqu’à 5 kg et est reconnaissable à sa très forte odeur entre l’oeuf et le fruit pourri. Pas très engageant au premier abord. A l’intérieur, il s’y passe pourtant une alchimie merveilleuse. Ce fruit est vraiment paradoxal : au delà de son odeur répugnante, sa chair est très grasse et crémeuse et vraiment très fine. La saveur quant à elle, est complexe. Beaucoup moins déplaisante au goût qu’à l’odeur. Pour sûr, le durian fait partie de ces aliments qu’il faut goûter plusieurs fois pour apprendre à réellement l’apprécier. Pour en savoir plus, c’est ici.

Ces 6 semaines passées à l’extrémité de la péninsule asiatique ont constitué une aventure résolument plus humaine que sportive. La rencontre de ces toutes ces personnes enthousiastes, bienveillantes et généreuses nous a apporté cent fois plus d’apprentissages et de joies qu’on ne l’aurait jamais imaginé.

Goh et sa famille, Sherilyn et sa famille, Seesee, Mr Gee, Marshall de Melaka et sa famille, Mish, Annabelle et Edmund, Swofinty, Vanessa et toute l’équipe de Van’s, Patricia, Evelyn, Norman, Carina, Siew, XM Chen, Feedjin, Andy, Winson, Jotaro, Jason, Akira, William, François, Ben, Jennifer, SK (Tree in a Lodge, super auberge à Singapour pour les cyclistes !)… et tout ceux dont on a malheureusement oublié le nom, MERCI.

Caroline

400jours - Malaisie - Langkawi (6 sur 9)
Langkawi – Kedah – Malaisie
Hindou-Parade – Alor Setar – Malaisie
400jours - Malaisie - Visite Alor Setar v- Goh (1 sur 14)
Mosquée Zahir et nos guides – Alor Setar – Malaisie
400jours - Malaisie - Visite Alor Setar v- Goh (7 sur 14)
Mosquée Zahir – Alor Setar – Malaisie
Pause repas dans une cantine malaisienne avec Goh – Gurun – Malaisie
400jours - Malaisie - Penang  (20 sur 26)
Ernest Zacharevic – Penang – Malaisie
400 jours - Penang (8 sur 35)
Balade matinale – Penang – Malaisie
400 jours - Penang (16 sur 35)
Penang – Malaisie
400 jours - Penang (22 sur 35)
Winson – Penang – Malaisie
Balade avec Andy – Penang – Malaisie
400 jours - Seeyou Guesthouse - Essai Brompton (7 sur 20)
Chez Seesee – Bukit Mertajam – Malaisie
400 jours - Seeyou Guesthouse (2 sur 11)
Chez Seesee – Bukit Mertajam – Malaisie
400 jours - Cameron highlands (6 sur 44)
Cameron Highlands – Malaisie
400 jours - Cameron highlands (29 sur 44)
Plantations de thé – Cameron Highlands – Malaisie
400 jours - Cameron highlands (35 sur 44)
Dans la jungle – Cameron Highlands – Malaisie
400 jours - Visite montagne KL- Malaisie (10 sur 17)
Monochrome vert – Cameron Highlands – Malaisie
400 jours - Cameron highlands (38 sur 44)
Cameron Highlands – Malaisie
400 jours - chez Mich - Malaisie (2 sur 12)
Edmund et Annabelle – Shah Alam – Malaisie
400 jours - chez Mich - Malaisie (9 sur 12)
Edmund – Shah Alam – Malaisie
400 jours - chez Mich - Malaisie (10 sur 12)
Annabelle et Edmund – Shah Alam – Malaisie
400 jours - dernier jour chez Mich - Malaisie (3 sur 9)
Mish en train de prendre l’empreinte de nos mains – Shah Alam – Malaisie
400 jours - dernier jour chez Mich - Malaisie (7 sur 9)
Mish, Dexter et nous – Shah Alam – Malaisie
Une infime partie de la communauté Brompton – KL – Malaisie
L’importance du détail – Temple Hindou de KL – Malaisie
400 jours - KL - Malaisie (8 sur 44)
KL – Malaisie
400 jours - KL - Malaisie (12 sur 44)
Dataran Merdeka – KL – Malaisie
400 jours - KL - Malaisie (33 sur 44)
Tours Petronas – KL – Malaisie
400 jours - KL - Malaisie (38 sur 44)
En forme sous les tours Petronas – KL – Malaisie
400 jours - KL - Malaisie (41 sur 44)
Anthony en train de marteler sa prochaine chopine de bière – Royal Selangor – KL – Malaisie
400 jours - KL - Malaisie (43 sur 44)
L’équipe de Van’s Urban Bicycle Co. – KL – Malaisie
400 jours - KL - Malaisie (44 sur 44)
KL dans la tempête – Malaisie
400 jours - KL 2- Malaisie (1 sur 9)
1 Malaysia est un mouvement lancé en 2010 pour renforcer la cohésion interethnique ; aujourd’hui entaché d’accusations de corruption – KL – Malaisie
400 jours - KL 2- Malaisie (2 sur 9)
Mosquée – KL – Malaisie
400jours - Malaisie - Brompton Van's (3 sur 4)
Déjeuner typique d’une journée sur la route – Malaisie
400 jours - Visite montagne KL- Malaisie (12 sur 17)
Monter aux Genting Highlands – Malaisie
400 jours - Visite montagne KL- Malaisie (17 sur 17)
Merci Carina – Genting highlands – Malaisie
400 jours - Malaka - Malaisie (2 sur 12)
Orage – Malaka – Malaisie
400 jours - Malaka 3 - Malaisie (2 sur 4)
Malaka – Malaisie
Singapour
400 jours - Durian, Ben et Jennifer - Malaisie (20 sur 31)
Ben et Jennifer chez le vendeur de durian – Singapour
400 jours - Balade Singapour - Malaisie (9 sur 50)
Singapour
Capitaland – Singapour
400 jours - Balade Singapour - Malaisie (17 sur 50)
Singapour
400 jours - Balade Singapour - Malaisie (21 sur 50)
L’envers du décor – Singapour
400 jours - Balade Singapour - Malaisie (24 sur 50)
L’importance de l’égoportrait – Singapour
400 jours - Balade Singapour - Malaisie (26 sur 50)
Marina Bay Sands – Singapour
400 jours - Balade Singapour - Malaisie (28 sur 50)
Singapour
Brompton Day – Singapour
400 jours - Brompton day - Singapour (20 sur 39)
Le doggy bag de Brompton – Singapour
400 jours - Brompton day - Singapour (37 sur 39)
Singapour
400 jours - Balade Singapour - Malaisie (47 sur 50)
Marina bay sands – Singapour
400 jours - Brompton day - Singapour (34 sur 39)
Singapour
400 jours - Sentosa - Singapour (3 sur 7)
Trafic maritime – Singapour
400 jours - Brompton day - Singapour (33 sur 39)
Singapour
400 jours - Brompton day - Singapour (18 sur 39)
Brompton day – Singapour
400 jours - Sentosa - Singapour (1 sur 7)
Sentosa – Singapour
Share Button

Commentaires

12 réflexions au sujet de « Malaisie et Singapour : la grande famille Brompton ! (ou comment nous étions des superstars) »

  1. Hello les Supers Supers-Stars !!
    Raaaah c’est trop beau vos photos ouaaaaouh merci pour les images pleins les yeux :)
    J’ai bien compris, la Malaisie, vous y retournerez ^^ vous semblez comblés de rencontres et de découvertes :) j’espère que toi tu vas mieux et hâte de vous retrouver (si toutefois vous revenez) :)

  2. Aaah, on l’attendait depuis un moment et on n’est pas déçu par ce nouvel article et toujours ces splendides photos! Vous rayonnez de bonheur. Les paysages, les rencontres, ça donne envie de voyager. Clarisse mouline bien des pieds et espère faire dans quelques temps un bout de chemin à tricycle avec son tonton et sa tatie, sinon installée avec le chien dans le « doggy bag » du Brompton!
    Vous nous manquez… Bisous.

  3. Coucou contente de vous lire on était en manque merveilleux récit et magnifique photo,ils nous tardent de partager tout ça. Sur le retour oui profité bien de ces derniers mois poutoux

  4. Merci pour ce superbe article comme d’habitude (ouais sauf que celui là il s’est fait attendre hein?), et les photos sont juste magnifiques, bravo (clap clap).
    Soignez vous bien, et terminez bien.
    4 bisous chacun.
    A dans bientôt!

  5. Bonsoir les « peoples » du vélo,

    Une fois de plus, c’est un véritable bonheur de vous lire et de parcourir ce nouvel article ainsi que ces belles photos. J’ai l’impression de me répéter sur mes commentaires mais que dire de plus sur votre si beau périple qui à chacune de vos étapes nous fait découvrir des paysages magiques, des frimousses de gamins belles à croquer, des architectures toutes aussi variées que délirantes, mais aussi et surtout la réalité au plus profond des différentes contrées que vous traversez.
    Bonne continuation de votre merveilleux trip, bon courage pour la suite.
    Votre fan Stéphanois Bromptonneur qui vous transmet toutes ses amitiés et qui a hâte de pouvoir vous rencontrer dès votre retour et pourquoi pas faire un petit tour de Brompton ensemble (histoire de changer !!!!)

Répondre à paolo Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>